Recrutement ISMEA: IDE et SFE de Kédougou appellent à une matérialisation du recrutement local promis par la tutelle

Le Sénégal, dans le cadre du renforcement de son système de santé avec le projet ISMEA (Investir dans la Santé de la Mère, de l’Enfant et de l’Adolescent), a bénéficié d’un financement de la Banque mondiale. Le projet concerne les régions du centre et périphériques comme Kaffrine, Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, et prévoit le recrutement de plus de 900 agents de santé, médecins comme paramédicaux. Selon Der Cissé, Secrétaire général de la section Kédougou du SDT3S, c’est une « excellente opportunité » pour ces professionnels de la santé au nombre de 40 médecins généralistes, 5 médecins spécialistes, 18 pharmaciens, 400 sages-femmes, 400 infirmiers d’Etat, 32 techniciens supérieurs en biologie, 4 techniciens de maintenance hospitalière et 6 nutritionnistes. Toutefois, il note des manquements dans les critères de recrutements avec une « décision contraire à l’éthique, à la bonne gouvernance et à l’équité ». Et demande une diligence dans ce projet de recrutement.

Au-delà du faible taux de recrutement dans la région du Fouladou, cet infirmier s’indigne de l’exclusion des assistants-infirmiers de ce recrutement.

Partant de ces informations et des conditions dans lesquels ils travaillent, les infirmiers, sages-femmes et techniciens de santé affiliés à ce syndicat s’en offusquent et dénoncent l’attitude du pouvoir central sur la présence de « nouveaux agents recrus » pour l’hôpital de Kédougou récemment inauguré. Ce, au détriment du personnel déjà en place depuis des années, qui a toujours accepté, avec engagement et dévouement, à servir dans cette zone isolée et d’accès difficiles, dans des conditions inacceptables et sans motivation. Mais qui, dit-il, a pourtant contribué à l’atteinte des performances dans la localité. Il considère ainsi que la priorisation du recrutement local doit être une réalité à Kédougou.

Aïssata Sow (Infomed Magazine)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même Rubrique ...