Pharmacie : les officines appelées à baisser leurs rideaux ce vendredi

Pour manifester leur désaccord face à la décision de la pharmacie nationale de retirer le droit de transfert à la propriétaire de la Grande pharmacie Dakaroise sur son ancien site déjà occupé par une autre officine, les pharmaciens membres du syndicat des pharmaciens privés du Sénégal ont décidé de baisser les rideaux le 22 avril prochain. A cet effet, de 8h à 15h, les pharmacies seront fermées. Une décision prise lors de leur dernière Assemblée générale et dont le syndicat a fait part hier, vendredi 15 avril au cours d’un point de presse.

Selon Ibrahima Élimane Kane, 2ème vice-président du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal (SPPS), «cette décision sera renouvelée autant de fois que nécessaire pour une durée de 24 heures et ceci jusqu’à satisfaction de leurs revendications». Et d’inviter tous les pharmaciens d’officine du Sénégal à être mobilisés, solidaires, et à respecter le mot d’ordre lancé pour le vendredi 22 avril, « afin de pousser l’État au respect des lois et règlements de la profession ». Si l’État ne fait rien pour rétablir Dr Aïcha Goundiam Mbodji, de la Grande Pharmacie dakaroise dans ses droits, les pharmaciens comptent poursuivre la lutte. « Seul le rétablissement de Dr Aïcha Goundiam Mbodji par l’autorité peut nous pousser à arrêter la grève », a-t-il averti.

Pour rappel, sur la base de l’Arrêté 000270/MSAS/ DGSE/DPM, du 13 janvier2021 pris par le ministère de la Santé et de l’Action Sociale, Aïcha Goundiam Mbodji avait été dépossédée de son site au profit de la pharmacie «Nation». En vertu notamment de l’article 127 du Droit issu de l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), une requête avait été déposée auprès de la Cour suprême pour demander la suspension de l’arrêté portant autorisation de transfert de la pharmacie «Nation» sur le site de la «Grande Pharmacie Dakaroise». La chambre administrative de la Cour Suprême du Sénégal s’est prononcé sur le fond de l’affaire le 15 novembre 2021 en annulant purement et simplement l’Arrêté en question, mais le ministre de la Santé et de l’Action sociale publie le 11 février 2022, un nouvel arrêté portant abrogation de l’Arrêté N 013159 du 04 novembre 1981, donnant autorisation à Aïcha Goudiam Mbodji d’exploiter l’officine en question.

Bastien DAVID

Abonnez-vous à INFOMED

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Dans la même Rubrique ...