Hausse du prix de médicaments : le SPPS dénonce une violation de la loi et décide d’extirper les produits concernés des rayons

Face à la presse ce vendredi 28 Mai 2021, Docteur Assane Diop, président du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal (SPPS) réitère son désaccord face à l’augmentation « illégale » du prix de certains médicaments. Il invite  ainsi toutes les officines de sursoir à  la vente de ces produits jusqu’au rétablissement de leur prix fixé par l’arrêté ministériel 188 du 15 janvier 2003 qui fixe le mode de calcul du prix des médicaments et produits compris dans le monopole pharmaceutique.

Dans le but d’assurer la sécurité sanitaire et de garantir l’accès du bon médicament au bon prix, Docteur Diop appelle les autorités à faire respecter la loi car une hausse serait en déphasage aux objectifs de la couverture maladie universelle initié par le chef de l’Etat.

Pour rappel, plus de cent produits sont concernés par cette hausse et leur augmentation irait de cinquante, cent voire deux cents pour cent du prix normal. À cet effet, le Président du Syndicat des pharmaciens privés demande à tout le monde de se mobiliser pour que cette mesure ne passe pas.

Aissata Sow (Infomed Magazine)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même Rubrique ...