Formation de médecins spécialistes, la Fondation Sonatel vole au secours de l’Etat

Le ministère de la santé a procédé ce vendredi à la signature d’une convention avec la Fondation Sonatel. Cette dernière octroie une bourse de spécialisation à 20 médecins sénégalais inscrits dans 15 spécialités médicales et chirurgicales. Pour un pour budget global de 280 millions FCFA, chaque médecin recevra mensuellement 250.000 FCFA durant quatre ans en plus de la prise en charge des frais pédagogiques à hauteur de 500.000 FCFA par an. Dans le cadre de sa politique RSE, la Sonatel avait initié en 2015 ce programme de bourses d’excellence de spécialisation médicale initié qui est à sa 3ème édition.

Le  Ministère de la Santé et de l’Action sociale, à travers son budget, a attribué 480 bourses de spécialisation, pour un montant de 1.728.000.000 de Francs CFA à raison de 300.000 FCFA par médecin. Bien vrai qu’il y ait un effort de l’Etat pour rendre plus accessible et attractive la spécialisation aux médecins sénégalais, il reste à faire si l’on considère le gap en spécialistes et leurs conditions de formation.

En effet, pour se spécialiser le médecin généraliste sénégalais, sans revenus, doit supporter les charges liées à cette formation : inscription, logement, transport, etc. Ce médecin dont le travail quotidien à l’hôpital n’est pas rémunéré est, le plus souvent, à la charge des parents, lui et sa famille.

Selon le Collectif des médecins en spécialisation (COMES), pour cette année, cent-quatre (104) bourses ont été octroyées sur deux cent soixante-seize (276) demandes, soit un pourcentage de 37.6%. Les bourses de spécialisation sont octroyées à des spécialités jugées « prioritaires » par le ministère. Ce qui relève plus d’un arbitrage budgétaire qu’à une disponibilité en nombre suffisant de médecins spécialistes notamment à l’intérieur du pays.

Ainsi, il faudra fournir davantage d’efforts pour rendre accessible la spécialisation qui dure quatre ou cinq années pendant lesquelles le médecin doit payer annuellement entre 500.000 et 1,5 millions de francs CFA, voire plus pour certaines spécialités.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même Rubrique ...